Une Passion de plus ? Evangélistes, mystiques, saints et saintes, reliques et Suaire... nous livrent quantité de lectures et de déchiffrements de la Passion du Christ. Chacun de ces récits déroule sous nos yeux tout ou partie des événements dramatiques qui marquèrent notre rachat. Alors, peut-on parler aujourd'hui d'une Passion selon Sœur Beghe ? Pas vraiment. Car, si sœur Beghe a bien été choisie comme dépositaire de ces secrets divins, c'est le Seigneur en personne qui se livre ici à nous : avec une intensité dramatique encore jamais atteinte, le Christ exprime la souffrance intime de son âme à l'instant suprême de sa mort. Il nous dévoile ce qu'est cette mystérieuse union de l'âme et de l'esprit, et leur séparation qui fut un douloureux déchirement. L'épreuve d'amour la plus épouvantable et la plus triste qui soit fut pour le Christ sa descente aux Enfers. Car, tandis que Dieu attire tout à Lui, voici que l'âme du Sauveur dut prendre le chemin inverse, afin d'aller chercher les âmes des justes et des purifiés dans les enfers. Mais c'est en s'enfonçant dans les profondeurs du monde invisible que Jésus devait illuminer à jamais la nuit de Sa Lumière, donner la Paix après l'attente, la Vie après la mort. Plainte déchirante du Seigneur sur cette nuit qui tombe aujourd'hui sur notre terre, sur ses églises en état de deuil, dans lesquelles je ne suis plus honoré ni vénéré... C'est le corps tout entier qui souffre et est à l'agonie. Christ-Médecin découvre la plaie épouvantable : les hommes d'Eglise qui se révoltent sont des bactéries de redoutable conséquence pour les fidèles... Et la flagellation aura été la réplique sanglante des mille et mille révoltes humaines qui blessent à petits coups répétés. Blessés, meurtris, à l'agonie, l'Eglise et le monde sont déjà en vêtements de deuil. Mais après cette douloureuse passion, le Sauveur promet de tisser pour ses fidèles des habits de fête. Eclatants de bonheur, ils entendront le Christ les appeler : Venez les bénis de mon Père... Aboutissement de la longue et douloureuse attente dans le temps !

Auteur : Soeur Beghe
Editeur : RESIAC (EDITIONS)
Date de parution : 17/03/2001
Nombre de pages : 62
Dimensions : 21.5 x 13.5 x 0.8

En savoir +
Vous voulez connaître le prix de ce produit ?

Une Passion de plus ? Evangélistes, mystiques, saints et saintes, reliques et Suaire... nous livrent quantité de lectures et de déchiffrements de la Passion du Christ. Chacun de ces récits déroule sous nos yeux tout ou partie des événements dramatiques qui marquèrent notre rachat. Alors, peut-on parler aujourd'hui d'une Passion selon Sœur Beghe ? Pas vraiment. Car, si sœur Beghe a bien été choisie comme dépositaire de ces secrets divins, c'est le Seigneur en personne qui se livre ici à nous : avec une intensité dramatique encore jamais atteinte, le Christ exprime la souffrance intime de son âme à l'instant suprême de sa mort. Il nous dévoile ce qu'est cette mystérieuse union de l'âme et de l'esprit, et leur séparation qui fut un douloureux déchirement. L'épreuve d'amour la plus épouvantable et la plus triste qui soit fut pour le Christ sa descente aux Enfers. Car, tandis que Dieu attire tout à Lui, voici que l'âme du Sauveur dut prendre le chemin inverse, afin d'aller chercher les âmes des justes et des purifiés dans les enfers. Mais c'est en s'enfonçant dans les profondeurs du monde invisible que Jésus devait illuminer à jamais la nuit de Sa Lumière, donner la Paix après l'attente, la Vie après la mort. Plainte déchirante du Seigneur sur cette nuit qui tombe aujourd'hui sur notre terre, sur ses églises en état de deuil, dans lesquelles je ne suis plus honoré ni vénéré... C'est le corps tout entier qui souffre et est à l'agonie. Christ-Médecin découvre la plaie épouvantable : les hommes d'Eglise qui se révoltent sont des bactéries de redoutable conséquence pour les fidèles... Et la flagellation aura été la réplique sanglante des mille et mille révoltes humaines qui blessent à petits coups répétés. Blessés, meurtris, à l'agonie, l'Eglise et le monde sont déjà en vêtements de deuil. Mais après cette douloureuse passion, le Sauveur promet de tisser pour ses fidèles des habits de fête. Eclatants de bonheur, ils entendront le Christ les appeler : Venez les bénis de mon Père... Aboutissement de la longue et douloureuse attente dans le temps !

Auteur : Soeur Beghe
Editeur : RESIAC (EDITIONS)
Date de parution : 17/03/2001
Nombre de pages : 62
Dimensions : 21.5 x 13.5 x 0.8

Réf / EAN :
3a34ae80-005c-48b3-936f-7cbec6b294c0 / 9782852682771
LA PASSION DU SEIGNEUR RELATEE PAR LUI-MEME, Soeur Beghe
Il n'y a pas encore d'avis pour ce produit.
Votre navigateur Internet explorer est obsolète
Pour une expérience optimale et sécurisée sur notre site, nous vous
conseillons de mettre à jour Internet explorer