Cette Histoire de la Russie a connu plusieurs rééditions depuis sa première parution dans Bouquins en 1987. Elle est devenue l'un des principaux ouvrages de référence sur le sujet, mais elle s'arrêtait à la fin de la période communiste et nécessitait une profonde réactualisation concernant la période ultérieure. C'est chose faite aujourd'hui dans cette nouvelle édition dont la postface a été confiée à l'un des meilleurs spécialistes, Françoise Thom, qui retrace l'histoire de la Russie postcommuniste d'Eltsine au troisième mandat du président Poutine. Une première partie est consacrée aux évolutions de politique intérieure, à l'étude du régime Eltsine puis du système Poutine. L'auteur s'attache ensuite à dégager les grandes lignes de la politique extérieure, en faisant ressortir les tournants de la diplomatie du Kremlin. Il montre les éléments de continuité dans l'histoire russe, et éclaire l'imbrication particulière de la politique étrangère et de la politique intérieure dans la Russie postcommuniste. Cette approche permet de remettre en cause un certain nombre d'idées reçues. Eltsine le révolutionnaire, qui fut porté au pouvoir avec l'appui des démocrates libéraux occidentalistes, restaura le pouvoir personnalisé patrimonial russe traditionnel qu'avait ébranlé Gorbatchev. La rupture entre le régime Eltsine et le système Poutine est plus dans le style et l'efficacité que dans l'esprit : c'est Eltsine qui fit voter en 1993 une constitution rejetant la séparation des pouvoirs et aboutissant à une sorte de monarchie élective. L'émergence des siloviki a commencé sous Eltsine, tout comme l'osmose entre bureaucratie d'Etat et oligarques. C'est sous Eltsine que se met en place le régime prébendier et corrompu qui va connaître son apogée sous Poutine. Et c'est Eltsine, comme on le sait, qui choisit Poutine pour lui succéder afin de protéger ses proches des poursuites qu'ils risquaient pour leurs malversations diverses. En politique étrangère également Poutine ne fit bien souvent que reprendre des projets eltsiniens avortés faute de moyens à l'époque du premier président russe. La volonté de réintégration de l'espace post-soviétique fut une priorité pour les trois premiers présidents russes. De même, l'obsession de la restauration de la Russie à son statut de grande puissance est perceptible dès le début dans la diplomatie russe. Une simple chronologie montre que le glissement de la politique russe vers le nationalisme néo-soviétique a commencé presque dès le début de la période Eltsine. Il y eut dans le même temps une volonté de se démarquer institutionnellement des démocraties libérales dès 1993. Les réformateurs eltsiniens se montrèrent peu soucieux d'instaurer un Etat de droit. Les nouvelles élites russes seront convaincues à la fois par leur passé soviétique et leur expérience de la jungle post-communiste que seule compte la loi du plus fort. Cette perception imprégnera la politique étrangère, entre autres par une résurgence de la conception obsidionale d'une Russie entourée d'ennemis acharnés à sa perte, conception indispensable à la stabilité d'un régime prédateur et corrompu. A partir de l'arrivée au pouvoir de Poutine, les dirigeants du Kremlin n'auront qu'un but : la restauration de la puissance russe. L'Etat russe, nageant dans les pétrodollars, recentralisé et soumis à la volonté d'un chef incontesté, est entièrement subordonné aux objectifs de puissance et de prestige, compris de la manière russe traditionnelle comme une expansion territoriale qui se substitue au développement de la société.

Auteur : Riasanovsky Nicholas
Editeur : ROBERT LAFFONT
Date de parution : 18/09/2014
Nombre de pages : 1024
Dimensions : 19.9 x 13.2 x 2.7

En savoir +
Vendu parDECITRE
30,00€
30,00€
    Vendu parDECITRE

    Cette Histoire de la Russie a connu plusieurs rééditions depuis sa première parution dans Bouquins en 1987. Elle est devenue l'un des principaux ouvrages de référence sur le sujet, mais elle s'arrêtait à la fin de la période communiste et nécessitait une profonde réactualisation concernant la période ultérieure. C'est chose faite aujourd'hui dans cette nouvelle édition dont la postface a été confiée à l'un des meilleurs spécialistes, Françoise Thom, qui retrace l'histoire de la Russie postcommuniste d'Eltsine au troisième mandat du président Poutine. Une première partie est consacrée aux évolutions de politique intérieure, à l'étude du régime Eltsine puis du système Poutine. L'auteur s'attache ensuite à dégager les grandes lignes de la politique extérieure, en faisant ressortir les tournants de la diplomatie du Kremlin. Il montre les éléments de continuité dans l'histoire russe, et éclaire l'imbrication particulière de la politique étrangère et de la politique intérieure dans la Russie postcommuniste. Cette approche permet de remettre en cause un certain nombre d'idées reçues. Eltsine le révolutionnaire, qui fut porté au pouvoir avec l'appui des démocrates libéraux occidentalistes, restaura le pouvoir personnalisé patrimonial russe traditionnel qu'avait ébranlé Gorbatchev. La rupture entre le régime Eltsine et le système Poutine est plus dans le style et l'efficacité que dans l'esprit : c'est Eltsine qui fit voter en 1993 une constitution rejetant la séparation des pouvoirs et aboutissant à une sorte de monarchie élective. L'émergence des siloviki a commencé sous Eltsine, tout comme l'osmose entre bureaucratie d'Etat et oligarques. C'est sous Eltsine que se met en place le régime prébendier et corrompu qui va connaître son apogée sous Poutine. Et c'est Eltsine, comme on le sait, qui choisit Poutine pour lui succéder afin de protéger ses proches des poursuites qu'ils risquaient pour leurs malversations diverses. En politique étrangère également Poutine ne fit bien souvent que reprendre des projets eltsiniens avortés faute de moyens à l'époque du premier président russe. La volonté de réintégration de l'espace post-soviétique fut une priorité pour les trois premiers présidents russes. De même, l'obsession de la restauration de la Russie à son statut de grande puissance est perceptible dès le début dans la diplomatie russe. Une simple chronologie montre que le glissement de la politique russe vers le nationalisme néo-soviétique a commencé presque dès le début de la période Eltsine. Il y eut dans le même temps une volonté de se démarquer institutionnellement des démocraties libérales dès 1993. Les réformateurs eltsiniens se montrèrent peu soucieux d'instaurer un Etat de droit. Les nouvelles élites russes seront convaincues à la fois par leur passé soviétique et leur expérience de la jungle post-communiste que seule compte la loi du plus fort. Cette perception imprégnera la politique étrangère, entre autres par une résurgence de la conception obsidionale d'une Russie entourée d'ennemis acharnés à sa perte, conception indispensable à la stabilité d'un régime prédateur et corrompu. A partir de l'arrivée au pouvoir de Poutine, les dirigeants du Kremlin n'auront qu'un but : la restauration de la puissance russe. L'Etat russe, nageant dans les pétrodollars, recentralisé et soumis à la volonté d'un chef incontesté, est entièrement subordonné aux objectifs de puissance et de prestige, compris de la manière russe traditionnelle comme une expansion territoriale qui se substitue au développement de la société.

    Auteur : Riasanovsky Nicholas
    Editeur : ROBERT LAFFONT
    Date de parution : 18/09/2014
    Nombre de pages : 1024
    Dimensions : 19.9 x 13.2 x 2.7

    Réf / EAN :
    1934edb9-b068-4c3b-a4c9-e883e1bfb68d / 9782221133750
    HISTOIRE DE LA RUSSIE. DES ORIGINES A NOS JOURS, Riasanovsky Nicholas
    Il n'y a pas encore d'avis pour ce produit.
    1. Point relais
      Estimée le 02/12/2022 1,99€
      Votre commande est livrée dans le Point Relais de votre choix. Vous êtes prévenu par email et/ou par SMS dès la réception de votre commande par le Point Relais. Souvent ouverts jusqu'à 19h30 et parfois le week-end, les 12500 Points Relais disponibles en France offrent l'avantage d'être proches de votre domicile ou de votre lieu de travail. En cas d'absence, ils conservent votre achat pendant 14 jours avant de nous le retourner.
    2. Livraison à domicile
      Estimée le 02/12/2022 2,99€
      Pour les produits vendus par Auchan, votre commande est livrée à domicile par La Poste. Absent le jour de la livraison ? Vous recevez un email et/ou un SMS le jour de l'expédition vous permettant de confirmer la livraison le lendemain, ou de choisir une mise à disposition en bureau de poste ou Point Relais.
    Votre navigateur Internet explorer est obsolète
    Pour une expérience optimale et sécurisée sur notre site, nous vous
    conseillons de mettre à jour Internet explorer